Les trois principaux conflits au travail nécessitant l’intervention d’un Avocat

Nous passons généralement plus de temps au travail que dans notre domicile. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faut vivre dans de bonnes conditions au travail. Il peut toutefois arriver que des pressions et des conflits débarquent et rendent même la situation au travail assez complexe. Trois principaux conflits peuvent même nous pousser à faire appel à un avocat.

Dans le cadre d’un licenciement jugé abusif

Un licenciement est une rupture du contrat de travail. Il doit donc avoir une cause réelle, objective et sérieuse pour être validé. Juridiquement, une cause est réelle si elle existe, exacte, et peut être vérifiée. Elle est sérieuse quand la cause revête d’une certaine gravité rendant impossible la continuation du travail et nécessaire la rupture du contrat.

On peut parler de licenciement abusif si l’une de ces conditions n’est pas respectée, on parlera alors de licenciement injustifié. Si le caractère abusif du licenciement est vérifié, le salarié doit faire appel à un avocat, car plusieurs actions sont possibles à intenter. La justice peut en effet proposer la réintégration du salarié aux mêmes conditions ; permettre au licencié de demander des dommages et intérêts pour préjudice moral ; demander à l’entreprise de rembourser les indemnités de chômage perçues.

En cas de harcèlement et de discrimination

Une grande souffrance au travail peut avoir lieu en cas de harcèlement ou de discrimination de la part de l’employeur, des chefs hiérarchiques ou des collègues. Certains cas peuvent même se terminer de manière dramatique. Face à l’un de ces deux comportements, il est toujours conseillé de faire appel à un avocat pour faire valoir ses droits.

On peut évoquer des cas de harcèlement si des propos ou comportements se répètent et dégradent les conditions de travail du salarié ; et risquent de porter atteinte à sa dignité, ses droits ; de compromettre son avenir professionnel ; ou d’altérer sa santé physique ou mentale.

On parle en revanche de discrimination au travail, toute distinction portant sur l’origine du salarié, son sexe, son apparence physique, sa situation familiale, sa situation économique, son état de santé, son lieu de résidence, son état physique, ses caractéristiques génétiques, son âge, son identité de genre, de sa religion ou autres.

Avant de dénoncer un cas de harcèlement ou de discrimination,  prenez toujours le temps de consulter votre avocat, car la dénonciation de faits inexistants peut pousser l’entreprise à procéder à un licenciement pour faute grave. Accompagné par un avocat, vous serez plus sûr du fondement de votre cas et de vos démarches.

En cas de salaire impayé

Cette situation peut aussi vous pousser à contacter votre avocat. Ce dernier se chargera de vous conseiller sur les étapes à entreprendre et sur les diverses alternatives pouvant résoudre votre situation. Si votre employeur ne vous paye pas dans les trente jours qui suivent le dernier versement de votre salaire, le salaire peut être considéré comme impayé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*