Contrat AESH : les obligations de l’employeur pour accompagner les élèves dyslexiques

Les élèves dyslexiques nécessitent un accompagnement spécifique pour réussir leur parcours scolaire. Dans ce contexte, les Accompagnants d’Élèves en Situation de Handicap (AESH) jouent un rôle essentiel. Quelles sont alors les obligations de l’employeur en termes de mise en place de mesures d’accompagnement spécifiques pour ces élèves ? Découvrez-le dans cet article.

Le rôle des AESH dans l’accompagnement des élèves dyslexiques

Le dyslexique est un trouble spécifique des apprentissages qui affecte la lecture et l’écriture. Les élèves dyslexiques rencontrent souvent des difficultés à suivre le rythme des cours et à comprendre les consignes, ce qui peut impacter leur réussite scolaire. Ainsi, la prise en charge et l’accompagnement de ces élèves sont primordiaux.

L’AESH, ou Accompagnant d’Élève en Situation de Handicap, est un professionnel chargé d’aider les élèves en situation de handicap, dont la dyslexie, à suivre leur scolarité. Il intervient sous la responsabilité du professeur et a pour mission principale d’aider l’enfant à s’intégrer dans son environnement scolaire et à réaliser les activités proposées par l’équipe éducative.

Les obligations de l’employeur en matière d’accompagnement des élèves dyslexiques

Parmi les obligations de l’employeur en ce qui concerne le contrat AESH, on retrouve :

  • La formation initiale et continue des AESH
  • Le respect du temps de travail et des missions de l’AESH
  • Le suivi et l’évaluation du travail de l’AESH
A lire également  Les droits des assurés en matière de tiers payant : un éclairage juridique

Examinons chaque obligation plus en détail.

La formation initiale et continue des AESH

L’employeur doit s’assurer que les AESH reçoivent une formation initiale et continue adaptée à leurs missions. Cette formation doit être axée sur la connaissance des différents types de handicaps, dont la dyslexie, ainsi que sur les méthodes pédagogiques spécifiques permettant d’accompagner efficacement les élèves concernés.

En outre, il est essentiel que l’AESH puisse bénéficier d’un accompagnement personnalisé, notamment par un tuteur expérimenté, lors de son intégration dans le milieu scolaire. Cela permettra à l’accompagnant d’être rapidement opérationnel et de disposer d’un référent pour partager ses questionnements et ses difficultés.

Le respect du temps de travail et des missions de l’AESH

L’employeur est également responsable du respect du temps de travail et des missions confiées à l’AESH. Ces dernières doivent être clairement définies et adaptées aux besoins des élèves dyslexiques accompagnés. Il est important de veiller à ce que l’AESH ne soit pas surchargé et puisse se consacrer pleinement à l’accompagnement de chaque élève.

Le temps de travail de l’AESH doit également prendre en compte les temps de concertation avec l’équipe éducative, les temps de préparation des activités et les temps de formation. Ceci permettra à l’accompagnant d’exercer son métier dans les meilleures conditions possibles et d’être en mesure d’apporter un soutien efficace aux élèves dyslexiques.

Le suivi et l’évaluation du travail de l’AESH

Enfin, il appartient à l’employeur de mettre en place des dispositifs de suivi et d’évaluation du travail des AESH. Ces dispositifs doivent permettre d’identifier les points forts et les axes d’amélioration dans la prise en charge des élèves dyslexiques, afin d’ajuster si besoin les actions mises en œuvre par l’accompagnant.

A lire également  Changement de forme juridique de la société : tout ce que vous devez savoir

Ce suivi peut prendre la forme d’entretiens réguliers avec l’AESH, ainsi que d’échanges avec les autres membres de l’équipe éducative. L’évaluation doit être constructive et centrée sur le développement des compétences professionnelles de l’AESH, dans le but ultime d’améliorer la qualité de l’accompagnement offert aux élèves dyslexiques.

En résumé, pour assurer une prise en charge adaptée des élèves dyslexiques, les employeurs d’AESH ont plusieurs obligations : la formation initiale et continue des accompagnants, le respect de leur temps de travail et de leurs missions, ainsi que le suivi et l’évaluation de leur travail. Ces mesures permettent aux AESH d’accompagner efficacement les élèves dyslexiques dans leur parcours scolaire et de favoriser leur réussite éducative.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*