Garde alternée : les règles pour que ça fonctionne après un divorce

Certains moments de la vie nous poussent à prendre des décisions qui peuvent d’une manière ou d’une autre nous causer préjudice. Les mariages peuvent être rompus à un moment donné à cause d’un problème banal que l’on peut régler. Dans le cas contraire, on assiste à un divorce qui cause provoque une garde alternée des enfants. La garde des enfants issus de l’union se répartie de manière à ce qu’ils soient à l’aise et ne sentent pas le poids du divorce de leurs parents.

La garde alternée peut être demandée par les parents ou être ordonnée par le juge

La garde alternée peut être spécifiée dans les conventions de divorce par consentement mutuel. Elle peut être convoquée par l’un des parents de l’enfant ou d’une recommandation du juge en charge de la rédaction du contrat. Notez qu’il s’agit d’une obligation de la part des juges puisque ces derniers doivent être informés du conflit existant entre les partenaires. Cette décision est prise lors des premières instances de divorce. Si ces décisions sont prises, le juge peut revoir ou confirmer grâce à l’aboutissement d’une investigation silencieuse.

Le juge a le dernier mot sur le sujet

Dans le cadre d’une garde alternée après le divorce, retenez que la dernière décision revient au juge. Ce dernier n’attribue pas la garde en tenant compte des biens immobiliers des parents. La garde alternée est attribuée habituellement dans l’intérêt des enfants du couple. Pour cela quelques critères doivent être pris en compte notamment l’âge des enfants, leur parcours scolaire, leurs résultats de fin d’année, l’analyse de leur état psychique et la facilité d’adaptation. Le dernier point a pour objectif d’identifier la personne avec qui les enfants sont plus épanoui dans leurs fonds intérieurs.

A lire également  Le coût d'un divorce: Comment naviguer dans les eaux financières tumultueuses

Une entente entre les parents

Dans le cadre d’un divorce, et surtout lorsqu’il s’agit de la garde alternée, les différends entre les parents ont un effet devant la juridiction. Pour éviter les problèmes, il faut que les parents trouvent un compromis concernant l’épanouissement des enfants. Il est évident que les deux respectent et assument les décisions l’un et l’autre.

Il n’est plus à prouver que dans certains problèmes entre époux, l’attitude qu’ils adoptent joue un rôle capital dans la détermination de la garde alternée des enfants.

La détermination du rythme de garde alternée

Aucune loi ne stipule le rythme de garde alternée des enfants. Mais plus le temps passe, plus de nouveaux modèles voient le jour et cela permet de définir plus facilement des rythmes selon les situations qui se présentent. Les enfants peuvent vivre une semaine chez leur mère et l’autre chez leur père si l’in se réfère au mode classique. Mais d’après les psychologues, il est conseillé de procéder de cette façon lorsque les enfants sont encore en bas âge. Les époux séparés doivent œuvrer ensemble pour assurer l’équilibre des enfants et éviter que ces derniers ne se rebellent plus tard. Leurs intérêts doit être au-dessus de celui des parents.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*