Un client peut-il poursuivre son avocat en justice ?

Les relations entre un client et son avocat répondent à de nombreux critères donnés. Comme toutes relations, il peut arriver que ces dernières se dégradent. Des litiges peuvent alors survenir. Au point où, le client peut poursuivre son avocat en justice. Ce sont des situations rares, mais il existe bel et bien des cas où un client poursuit son avocat.

Cas de fautes professionnelles ayant porté préjudice au client 

Le premier cas dans lequel, il est possible de poursuivre son avocat est l’existence d’une faute professionnelle affectant le client. En d’autres termes, il faut qu’il s’agisse d’un défaut dans l’exécution de ses tâches ayant pour effet une non satisfaction du client. Les fautes professionnelles les plus concernées sont la négligence des délais et des procédures, le détournement du fonds des clients et la méconnaissance de la jurisprudence. Pour des cas de refus réitérés de rendez-vous ou d’absence /non représentation à l’audience, le client peut procéder à une poursuite en justice.

Peu importe la faute professionnelle, deux conditions sont nécessaires. D’une part, il doit être prouvé que la faute professionnelle commise est vraiment la cause de votre préjudice. D’autre part, la preuve du lien de causalité entre la faute et le préjudice doit exister. Une fois toutes ces conditions remplies, vous pouvez attenter une action en justice.

Faute disciplinaire, Perte de procès : des raisons valables pour poursuivre son avocat   

Tout comme dans le cas d’une faute professionnelle, un avocat peut être poursuivi par son client en cas de faute disciplinaire. Les fautes disciplinaires regroupent tout acte témoignant d’un manquement à ses obligations déontologiques. Il s’agit de l’indépendance de la loyauté, de la confidentialité, de l’information, de conseils et de diligences.  Si un avocat révèle par exemple un secret que son client  lui aurait confié, en dehors du cadre professionnel , il enfreint ainsi à la confidentialité et peut être poursuivi.

Par ailleurs, lors de la perte d’un procès, un avocat peut se  faire poursuivre par son avocat. En effet, par son obligation d’information, l’avocat doit expliquer à son client si la procédure en cours à de fortes chances d’échouer. S’il ne le fait pas où s’il  le rassure par contre, et que la procédure arrive à échouer, le client peut saisir le tribunal d’instance pour obtenir des dommages et intérêts. Ces derniers seront secondaires à la poursuite.

Poursuivre son avocat en justice : comment ?  

Quelle que soit la raison qu’évoque le client, il lui est possible d’engager une action en  responsabilité. Elle est une alternative plus simple. Son principe est un règlement du litige entre le client et son avocat. Le client envoie un courrier à l’avocat et ce dernier paie les indemnités ou les fait payer par son assurance. Cependant, la voie de recours à la justice est bien plus complexe, mais plus efficace. Pour les fautes disciplinaires et professionnelles, la plainte du client sera déposée chez le bâtonnier. C’est à lui maintenant de poursuivre l’avocat devant le conseil des avocats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*